Jacqueline Fauconnier expose ses toiles @ The Sister

Armée d’un parcours atypique, Jacqueline Fauconnier, fluctue entre plusieurs univers artistiques. Citoyenne du monde, ses travaux jouent de l’interaction ;
ils s’inspirent des moments forts de sa vie. De la résurgence du passé au travail de mémoire, elle appréhende le temps et sa question.
L’Afrique, l’Europe, L’Angleterre, le Chili, le Cap Vert et le Vietnam sont des lieux décisifs dans sa formation . Des petits aux grands formats, Fauconnier se révèle par la surprise, elle fait apparaître des thématiques au gré de ses rencontres — des Arts & Crafts au primitivisme. En ce sens, le voyage permêt d’appréhender ce qui résulte du processus de l’instantané ; des éléments successifs apparaissent comme une latence au sein de ses œuvres. Ici, des éléments de figuration, une tracée du passé, et là, une abstraction affirmée par un mouvement déniant toutes conventions.
Diplômée en graphisme, à l’école d’art le 75 et ses études au London College of Painting, Jacqueline Fauconnier passe d’un état à un autre, d’un travail cloisonné et organisé par l’impérialisme des règles et de l’horloge aux possibilités de la peinture. Diplômée de l’école d’art d’Uccle. Un clin d’œil à Otto Dix et l’expressionnisme allemand, le thème est réinterprété sous le filtre de la couleur. De grandes nappes chromatiques prennent possession des cimaises au sein desquelles, un intérieur domestique, stable et permanent, se positionne face à l’immatériel et la trace laissée par l’être humain. Fauconnier joue de l’onirisme, elle invite à contempler la permanence des choses ; un jalon supplémentaire axé, cette fois, autour du spleen ; un échange entre art et sociabilité offert en un temps suspendu.

Artwing Curator

Le premier établissement – Artwing Curator -, le SISTER BRUSSELS CAFE, ouvrira très bientôt ses portes à une exposition Artwing. Le 07 Décembre 2017 s’y déroulera la soirée d’ouverture de l’exposition dédiée à l’artiste Jacqueline Fauconnier . Une exposition qui s’y déroulera du 07 décembre au 28 janvier 2018.

A l’aube de cette nouvelle aventure, nous partageons avec vous quelques mots sur ce lieu dont la sérénité et la joie de vivre n’ont de cesse de nous impressionner. Les trois partenaires, Emma, Blaise et Romain n’y sont pas pour peu et n’en sont d’ailleurs pas non plus à leur première exposition. Cela fait en effet déjà deux ans que tous les deux mois, ils présentent de nouveaux artistes sur leurs murs, aux abords de la Grand Place de Bruxelles.

Blaise nous explique ici de façon très poétique la passion pour l’art qui les animent et la façon dont ils sélectionnent les œuvres de leurs expositions.

(AW) D’où vient votre passion pour l’art ? Que signifie-t-elle pour vous ?

(SBC) Si je peux me permettre de parler au nom du Sister, je résumerais mon expérience de l’art de la manière suivante. Encore adolescent j’ai eu la chance de côtoyer de nombreux amis peintres, musiciens, danseurs, photographes et artistes pluridisciplinaires. Ceux-ci m’ont beaucoup appris sur les techniques, styles, tendances que peuvent comporter une oeuvre mais aussi à regarder celle-ci sous l’angle proposé par l’artiste. Ce qui m’a permis de mieux l’apprécier et surtout d’apporter le complément nécessaire à l’impression que cette œuvre m’a laissée. C’est ainsi que de fil en aiguille, de travaux de fin d’étude en vernissages et de spectacles en expositions, je me suis laissé prendre au jeu. Pour finalement devenir musicien moi-même et amateur d’art.

A la question que signifie-t-elle pour vous, je répondrais que c’est la vie. C’est ce qui nous permet de nous évader d’une réalité bien cruelle parfois mais également de la supporter et de la comprendre. C’est à travers l’art que ce qu’il y a de meilleur dans l’être humain nous a été transmit. L’art suscite des émotions et procure des sensations diverses pour celui qui l’apprécie et pour celui qui la crée. Il n’est pas étonnant qu’elle soit présente dans la vie de tout un chacun. Sans l’art, le monde fonctionnerait comme une machine.

(AW) Pourquoi intégrer une dimension artistique au Sister café ?

(SBC) Emma, Romain et moi partageons le même intérêt pour l’art. Chacun dans des styles très différents mais qui se complètent. Nous avons voulu apporter dès l’ouverture du café cette dimension artistique pour donner « vie » au Sister Café. Nous avons souhaité que celui-ci ait une âme. En réalité, nous ne nous sommes pas posés la question. C’était une évidence et ça continue de l’être au même titre que proposer des produits naturels à boire et à manger à nos clients.

(AW) Quels sont vos critères de sélection pour les œuvres que vous choisissez d’exposer?

(SBC) Le critère principal est que nous apprécions le travail de l’artiste. Emma et Romain peuvent passer jusqu’à douze heures sur les lieux donc il est normal qu’ils s’y sentent bien.

Nous souhaitons également que notre établissement puisse être une vitrine pour des artistes vivant en Belgique car nous sommes proches de la Grand Place et que de nombreux touristes viennent également nous visiter mais cela ne nous a pas empêché d’exposer des artistes étrangers de passage chez nous.
Notre établissement a un cachet particulier, il est également important pour nous que les œuvres y soient adaptées.
En plus d’expositions d’exception, Le Sister Brussels Café propose une cuisine saine et fraîche dans un cadre enchanteur – une maison datant de plus de 300 ans – à quelques pas de la Grand Place.

Nous en sommes convaincus, voici une découverte qui ne vous laissera pas indemne.

https://artwing.be/category/blog/

Martine Souren expose au The Sister!!!

Venez voir une partie de son magnifique travail de gravure jusqu’à le fin juillet! ON ADORE!

De charmantes formes féminines tout en finesse et en suggestion se mêleront ainsi à la force vive des danseurs. Des teintes choisies minutieusement contrebalanceront un noir et blanc sans alternatives. Le travail de Martine Souren suggère, s’interroge, rêve l’homme, la femme, ses rôles, ses corporalités, ses relations

http://www.antennecentre.tv/www/portrait_martine_souren_entre_noir_et_blanc-87530-999-404.html

Exposition l’encre de Chine de Karine Coekelberghs -Josson

Dernière ligne droite pour visiter l’exposition des œuvres à l’encre de Chine de Karine Coekelberghs -Josson, artiste peintre, débuté le dimanche 2 avril, elle s’achève le 28 Mai 2017.

» Entre transparence et opacité, ombre et lumière, respiration et agitation: révélation de l’eau et de l’encre en communion avec le geste. Émergence de silhouettes, d’espaces crépusculaires…S’offre à moi un voyage initiatique en quête de silence ».

https://karoo.me/galerie/karine-josson

Sarrazen – La blonde au blé noir – 6,5% vol.alc

De l’eau puisée dans la vallée du Hanneton entre Dour et Boussu, du malt d’orge, différents types de houblon, du sarrasin finement sélectionné qui lui confère une saveur douce et agréable ainsi que une belle couleur dorée. La Sarrazen est riche en saveurs et arômes fruités!

Deseveaux: La brasserie aux céréales originales
Au coeur de la vallée du Hanneton, La Brasserie Deseveaux vous propose sa gamme de bières brassées artisanalement … avec sa petite touche d’originalité .
Une brasserie familiale qui se situe dans la commune de Boussu dans la province du Hainaut. Des bières de fermentation haute sont brassées à partir d’ingrédients naturels et refermentées dans la pure tradition des bières artisanales. Nous remettons à l’honneur des céréales ou graines ancestrales comme l’avoine et le sarrasin. Ces ingrédients ont été choisis pour leur originalité, leurs qualités gustatives et la durabilité de leur production. L’eau de brassage puisée au cœur de la Vallée du Hanneton donne à nos bières un caractère unique.

After BX1

Discover our coffee place and what we propose, through this extract of After BX1 for BX1 TV.
Fresh and organic food, local craft beers and activities.
Enjoy & spreed the word 🙂

The Sisters Brussels Café in @After BX1

Discover our coffee place and what we propose, through this extract of After BX1 for BX1 TV. Fresh and organic food, local craft beers and activities. Enjoy & spreed the word :-)#Brussels #Bruxelles #Organic #LocalBeers

Publié par The Sister Brussels Café sur mardi 2 mai 2017

Happy Green Me parle de nous!

Elena parle de nous sur son blog Happy Green Me!
Une plateforme d’échange d’expériences, d’avis et de réflexions.

The Sister Brussels Café : un café vegan-friendly et zéro déchet
27 février 2017 · par Happygreenme · dans Manger vegan à Bruxelles. ·

La semaine dernière, j’ai enfin essayé les focaccias de chez The Sister Brussels Café. Beaucoup de végans de Bruxelles (et d’ailleurs) connaissent déjà ce café notamment grâce aux nombreux événements organisés par The happy vegan bakery qui y ont eu lieu, comme Fast & Vegan. C’est lors de cette occasion-là que je m’étais dit que je viendrais goûter une de leurs focaccias véganes. The Sister Café est un des rares endroits à Bruxelles qui offre une large sélection de plats végans avec plus de 30 propositions différentes (entrées et desserts compris). Et ils ne comptent pas s’arrêter là, puisque bientôt ils vont aussi rajouter sur le menu des wraps végans. Que ce soit pour un lunch entre amis, un quatre-heures gourmand ou un dîner léger, tout vegan bruxellois ou de passage trouvera son bonheur dans ce café. Tous les ingrédients sont bio et frais, un vrai régal ! Quelques options sans gluten existent. Dans tous les cas, ils sont très ouverts et très aimables chez The Sister Café, cela fait vraiment plaisir.

Les plats végans sont plutôt recherchés et certaines focaccias sont assez originales, comme celle que j’ai voulu essayer, Forever Young, au beurre de cacahuètes, dattes, céleri et laitue. Un mélange particulier, mais qui m’a convaincue après quelques bouchées. J’aurais juste aimé avoir un peu plus de céleri et dattes dedans, parce qu’à la longue c’était un petit peu sec. Mais ça change du traditionnel houmous/avocat qu’on retrouve souvent dans d’autres cafés pour les options véganes. J’ai beaucoup aimé leur pain, qui a vraiment beaucoup de goût. En plus, chaque focaccia est servie avec une soupe « maison » végétale. Il faut savoir que les portions sont assez grandes, on est vite calé ! Néanmoins, j’ai quand même pris un dessert : un cupcake de The happy vegan bakery (leurs desserts y sont en vente) et un dessert raw fabriqué sur place avec du beurre de cacao, dattes et noix. Léger, mais super bon !
Voulant goûter une focaccia plus classique et plus salée, j’avais commandé une autre à emporter pour manger à midi le lendemain. Take a smile est composée d’une tapenade de haricots, concombres, tomates séchées et roquette. Je n’ai pas été déçue et j’ai mangé cette focaccia en deux temps trois mouvements, tellement c’était délicieux !

Un autre point positif pour ce café : la volonté de minimiser les déchets. En effet, le zéro déchet est au coeur de leur démarche. Tout est réutilisable y compris les serviettes de table en tissu, à l’exception des pailles en papier qu’on retrouve dans les smoothies. Et si l’on désire avoir sa focaccia à emporter, elle sera joliment emballée dans du papier avec un fil et la soupe sera servie dans un bocal issu de la récup’.

The Sister Brussels Café vaut définitivement un petit détour !

https://happygreen.me/2017/02/27/the-sister-brussels-cafe-un-cafe-vegan-friendly-et-zero-dechet/

SELECTED WORKS // Painting Exhibition by Héctor Villarroel

The Sister Brussels Café has the honor to invite Héctor Villarroel from 28th November 2016 to 27th March 2017.

Hector Villarroel, he was born in Santiago, Chile.
He has a degree in Fine Arts, University of Chile.
In 2001 he received an award by DIRAC, Ministery of Foreign Affairs, Chile.
His work are in several public collections like Chilean Mission, UN, New York,
Chilean Mission, OAS, Washington D.C., Chilean Embassy, Washington D.C.,
Hispanic Foundation, Madrid, Spain, WIZO, Santiago Chile, COPEC, Santiago, Chile.
His work is currently represented by Lesbroussart Gallery in Brussels, Belgium

www.hectorvillarroel.com/